Vie associative

Archipelia a été créé en 2001, suite à une demande d'habitants du quartier qui souhaitaient créer un lieu de rencontres, d'activités et d'échanges interculturels.

 

Archipelia est un centre social, adhérent à la Fédération des Centres sociaux d'île-de-France et signataire de la Charte des centres sociaux avec la ville de Paris.

 

Archipelia est une association "loi 1901"

 

Archipelia se fixe 3 priorités sur le quartier de Belleville :

- la valorisation de la qualité de vie,

- la lutte contre le sentiment d'isolement et d'abandon,

- la participation des habitants à la vie du quartier.

Quatorze administrateurs bénévoles, habitants du quartier, constituent le conseil d'administration. Ils sont élus par l'assemblée générale annuelle,  pour trois ans. Le conseil d'administration est renouvelable par tiers tous les ans. Le conseil d'administration définit les grandes orientations qui sont ensuite soumises à l'approbation de l'assemblée générale. Il les met alors en application et veillent à leur exécution.

 

Le bureau est constitué de cinq membres du conseil d'administration. Il gère les affaires courantes et veille à la mise en place des orientations votées par l'assemblée générale.

Galette d’Archipelia du 18 janvier 2017 : discours de Laurent Debouverie président

Bonjour

 

Merci à tous et à toutes d’être ici : bénévoles, salariés, représentants des associations accueillies, membres du Conseil d’administration, anciens et anciennes bénévoles, représentants de la Mairie, de la CAF ou de l’Etat, Région, Europe, Paris Habitat, CNAV, nos partenaires (les commerçants, notamment la galette d’Antoine, Jojo et bien d’autres), les Paniers du Val de Loire (qui nous offrent le jus de pommes pétillant de ce soir).

 

Et bonne année à vous, bonne année à tous. Les vœux de 2015 et de 2016 étaient intervenus après deux moments tragiques : juste après les attentats de Charlie Hebdo, début 2015, et à la suite de ceux du Bataclan (novembre 2015) au début de 2016. 2017 s’ouvre sous de meilleurs auspices. Espérons que le ciel s’éclaircisse, en dépit des incertitudes liées à cette année d’élections majeures.

 

Archipelia a 15 ans (les experts s’interrogent : création de l’association par un groupe d’habitants en 2000, mais première occupation des lieux en 2002 sous le nom d’Archipelia). Depuis, nos activités n’ont cessé d’augmenter, de même que l’équipe de salariés et les adhérents de l’association : tous les habitants du quartier que nous soutenons et accompagnons. Ici, c’est le règne de la solidarité, du partage, du respect de l’autre. Chacun s’écoute, chacune apprend de la rencontre et  du contact avec l’autre.

 

Vous connaissez nos activités : elles sont décrites sur les panneaux autour de vous, le vidéorama, les photos et les livrets pédagogiques qui sont faits par nos adhérents et les équipes, souvent par les enfants et les ados. Ces livrets sont à votre disposition. Ils sont très instructifs.

 

Les activités sont les suivantes :

- la petite enfance, avec la halte-garderie (les salariées sont là), qui accueille régulièrement de nouveaux enfants et qui a trouvé son rythme (Goûter des parents),

- le secteur jeunesse, pour toutes les activités concernant les enfants et adolescents (centre de loisirs et accompagnement scolaire, rendez-vous parents, Famipelia, etc.),

- le secteur famille et parentalité, avec notamment toute l’activité des Lundis femmes solidaires avec Quartiers du monde et Famipelia encore,

- le secteur numérique, pour initier et développer l’usage de l’informatique,

- le secteur des ateliers socio-linguistiques (pour l’apprentissage du français),

- le secteur accueil, les premiers pas dans le centre, pour l’information de tous.

- sans oublier tout le travail des associations accueillies.

 

Toutes ces activités et toute notre démarche ont été résumées dans notre projet social, notre projet associatif sur lequel nous avons travaillé pendant une année scolaire (de septembre 2015 à juillet 2016) en lien avec les deux administrations qui nous soutiennent principalement (la CAF et la Mairie de Paris). Après des enquêtes auprès des bénévoles, des habitants, des partenaires, après beaucoup de débats et pas mal de réflexion, nous avons abouti à ce qu’on peut appeler (j’en suis fier pour nous tous et nous toutes et aussi reconnaissant envers nos subventionneurs) un contrat qui nous lie à ces administrations : une convention qui nous donne les moyens financiers de continuer à fonctionner pendant quatre ans (2017 – 2020) et qui prouve que notre action est reconnue et soutenue et qu’elle pourra donc se poursuivre.

 

Cette reconnaissance est évidemment due à tout le travail du passé, ce socle sur lequel on s’appuie tous, et c’est le genre de nouvelle qui rassure, qui donne des ailes et de la force.

Ce projet social ou projet associatif est résumé sur les panneaux affichés. Il comprend cinq axes, déclinés entre les différentes actions qui y sont liées.

 

1) Susciter l’expression et l’implication des habitants :

C’est l’axe du pôle d’accueil, pour donner des informations sur l’accès aux droits de chacun, sur les formations proposées, accueillir des bénévoles, répondre aux questions.

 

C’est aussi l’axe de l’accueil plus général (au sens de l’hospitalité) pour l’accompagnement des habitants, de la communication avec tous les publics, des actions vers les seniors.

 

C’est encore l’axe du projet d’aménagement et d’extension de nos locaux. Nous serons en travaux entre 2017 et 2018, mais vous aurez plus de précisions à ce sujet au cours de la prochaine assemblée générale, qui aura lieu, notez-le, le mercredi 29 mars 2017 à 19h00.

 

2) Contribuer à l’accès aux droits des habitants :

C’est l’axe du multimédia et du numérique, de la maitrise et de l’usage des écrans et logiciels, du développement de l’autonomie face à la nécessité pour chacun, chacune d’utiliser l’informatique et l’Internet.

 

C’est aussi l’axe des actions favorisant l’insertion sociale et professionnelle ainsi que l’autonomie des habitants.

 

3) Favoriser la rencontre et l’expression culturelle et artistique :

C’est l’axe par lequel nous voulons permettre aux personnes d’entrer dans la pratique, la tentative, le « j’y vais et on verra bien, ce sera une expérience de toute façon », l’axe qui consiste à oser, à ne pas avoir peur de créer, de s’exprimer, de monter sur scène, de prendre un pinceau, un feutre, un stylo, un clavier d’ordinateur, un pinceau numérique, de la terre glaise, de la pâte à modeler, des tissus, du fil et des aiguilles, un appareil photo, des plantes, de la terre, des pots, des marmites, des casseroles…

 

Cela vient de notre certitude que par l’éveil aux pratiques artistiques sous toutes leurs formes (le sport peut en faire partie) et sans dire « l’art, c’est ça » ou, au contraire, « ce n’est pas ça !», on s’ouvre les yeux et les oreilles un peu plus grand, on peut se transformer, on fait d’une personne jeune ou moins jeune timide, réservée, parfois rejetée ou incomprise, qui peut avoir peur de parler français, qui n’est pas « à son aise », pour un jour ou bien pour toute une vie, un acteur.trice, un chanteur, une chanteuse, un musicien, une musicienne, un poète, un écrivain.e, un danseur, une danseuse, un cuisinier, une cuisinière, un peintre, un sculpteur/se, un couturier, une couturière, un.e styliste, un jardinier.e… et tout ça dans l’échange des cultures, les langues de chacun sont les bienvenues, les croisements toujours possibles, et des façons de voir, dans les mélanges, dans les rencontres, toujours pour apprendre des autres. C'est la découverte de soi, avec les autres.

 

C’est aussi l’axe des propositions artistiques offertes à tous : expositions photos, peinture, sculpture, spectacles de danse ou de théâtre, performances, défilés de mode (à notre mode à nous !) projections de films (ciné-club), expériences culinaires (cultures de la cuisine du monde entier), conférences sur le quartier, propositions des habitants… N’hésitez pas à nous faire passer des idées, à parler d’amis artistes qui pourraient faire des choses ici, bien sûr dans la mesure de nos moyens et de l’acceptation des projets par notre structure. Nous comptons sur vous pour faire d’Archipelia ce lieu d’accueil et de bouillonnement culturel, ce lieu de fête et réjouissance !

 

C’est enfin l’axe des projets citoyens dont Archipelia peut être le relais, en lien notamment avec le Fonds de participation des habitants et des actions que nous menons avec nos partenaires culturels (notamment l’Association de médiation interculturelle, la Maison des Métallos, la Galerie d’art 22,48m² et les artistes du quartier).

 

4 – Poursuivre le développement du soutien à la parentalité :

C’est l’axe de la halte-garderie, qui est à la fois le prolongement et l’origine de l’activité famille d’Archipelia.

 

C’est l’axe de Famipélia, de Tourneboule, de Musicool et des Mercredis famille.

 

C’est l’axe de l’éducation à la santé au sein du Centre avec la participation des jeunes sur les questions de prévention et de nutrition.

 

5 – Renforcer la coordination des acteurs locaux :

C’est l’axe du travail avec nos partenaires : principalement le Pôle santé des Envierges, association dont nous sommes membres, qui travaille sur tous les aspects liés à la périnatalité, l’alimentation, la santé mentale, autour de Mady Denantes et de la Maison de santé Pyrénées.

 

 

Notre équipe est formidable et dynamique. Tous les salariés et salariées sont là. Je les remercie profondément et les félicite, à travers leur directrice, pour tout ce qu’ils font, les initiatives qu’ils et qu’elles prennent, les contacts qu’ils et qu’elles nouent avec tous.

 

Les bénévoles aussi sont précieux. Si vous êtes tentés de proposer vos services (cela peut être pour des temps courts ou plus longs ; chacun peut donner à sa mesure), n’hésitez pas à nous en parler et à inscrire vos noms et coordonnées dans ce cahier. Nous avons besoin de vous !

 

Merci aussi aux associations « maison » accueillies. Elles participent au dynamisme du centre, à l’arrivée de personnes qui ne nous connaissent pas, au bouillonnement culturel. Yoga, danse, apprentissage de la musique, langues étrangères, capoeira, chant… paniers bio…

 

Il en est de même pour des personnes qui voudraient entrer au Conseil d’administration. Nous aurons des places à offrir, des postes à pouvoir lors de notre prochaine AG, en mars. Le conseil d’administration et le bureau forment l’instance de réflexion et de décision à côté de la directrice et des salariés. Il est très important d’avoir des voix diverses et nombreuses. Nous pouvons être quinze et nous aurons besoin de trois à cinq nouvelles personnes. Inscrivez-vos coordonnées et nous en discuterons. Chaque candidature est reçue et si le Conseil d’administration donne son accord pour que la personne soit candidate, c’est l’Assemblée générale qui élit, par un vote, les nouveaux membres.

 

La  galette (confectionnée par Antoine) est déjà mangée ? Les fèves sont sorties ? Eh bien bonne discussion et trinquons ! A votre santé.