Paniers du Val de Loire

Les paniers du Val de Loire sont produits par les Jardins de Cocagne de Velles, de Montreuil en Touraine, de Fussy et de Fleury les Aubrais.

Les jardins de Cocagne


Les Jardins de Cocagne sont des jardins biologiques collectifs à vocation d'insertion sociale et professionnelle, créés à partir d'associations loi 1901 et à but non lucratif.


Ils accueillent des hommes et des femmes de tous âges, qui se trouvent en situation précaire et qui rencontrent des difficultés d'ordre professionnel, social et/ou personnel.


À travers la production de légumes biologiques et leur distribution sous forme de paniers hebdomadaires destinés à des adhérents-consommateurs, ces jardins permettent aux personnes accueillies de retrouver un emploi et de (re)construire un projet personnel.


Près de 100 jardins de Cocagne, répartis sur l'ensemble du territoire national, sont en activité.

Ils représentent 3 000 personnes en contrat d'insertion, 490 salariés permanents au sein des équipes d'encadrement, 15 000 familles d'adhérents consommateurs et 900 bénévoles.


Depuis 1999, les Jardins de Cocagne se sont dotés d'une structure d'envergure nationale, le "réseau Cocagne", dont les principales missions sont le conseil et le soutien aux projets de nouveaux jardins, l'animation du réseau, la mutualisation des pratiques et la professionnalisation des équipes d'encadrement.


Association bio-solidaire

Créés en 1993, ces jardins sont gérés par l'association Bio-solidaire et fonctionnent avec un statut de "chantiers d'insertion". Chaque jardin a une capacité globale de 36 places destinées à des personnes en difficulté socioprofessionnelle.


Dans le cadre de son contrat de travail, chaque salarié bénéficie d'un suivi individualisé, tant social que professionnel, par le biais d'évaluations et de réunions de synthèse avec des intervenants extérieurs (CCAS, DPAS, Pôle Emploi, Mission locale, service de la justice, secteur médical, organismes de formation professionnelle...).


L'équipe de permanents est composée de 7 personnes : une directrice chargée de l'accompagnement socioprofessionnel, un directeur adjoint chargé du développement, un chef de culture, deux encadrants techniques, une comptable et une secrétaire de lien social.

Depuis fin 2003, l'association Bio-solidaire assure la gestion des abonnements, la confection des paniers et la livraison sur Orléans, dans le cadre d'une prestation. Cette activité a permis de créer une entreprise d'insertion qui regroupe de 9 postes d'insertion et un poste d'encadrant.


Actuellement, 2 200 familles sont livrées chaque semaine dans 93 points de dépôts à Paris et proche banlieue, ainsi qu'à Orléans.

Voir la page Facebook